Trouver de l’eau

Les conseils qui suivent ici ne représentent pas toutes les situations et vos commentaires sont les bienvenus en bas de cette page.

Peu importe ce qu’il vous arrive, il faut garder votre sang froid, vous organiser, compter vos vivres et l’eau dont vous disposez.
Si vous avez une destination à rejoindre il faudra avoir suffisamment d’eau avec vous, de même si vous savez que vous allez rester plusieurs jours quelque part vous allez avoir besoin de vous ravitailler.
On peut vivre seulement 3 jours sans boire, 3 semaine sans manger, donc l’urgence dans tous les cas est d’avoir de l’eau.
En consommation restreinte on parle d’un litre pour 4 jours si vous ne perdez pas trop d’eau (déplacement, températures élevées…) et vous pouvez survivre avec 10cl d’eau par jours pendant 3 jours en rationnant 5cl le midi et 5cl le soir, mais le 4ème jour il vous faudra bien plus que ça.

Comment ne pas perdre trop d’eau

Évitez d’avoir chaud : les fortes températures vont vous faire transpirer et vous perdrez beaucoup d’eau. Restez à l’ombre (on préfère une ombre naturelle qui protège mieux qu’une toile) et limitez vos efforts pendant la journée et préférez le matin de bonne heure pour chercher à boire et à manger.
Évitez de faire de l’exercice inutilement : à moins que vous soyez dans une situation d’urgence où il faudra préférer marcher longtemps plutôt que vite, sinon essayez de marcher plutôt la nuit, le matin ou aux heures fraîches. Si vous vous déplacez beaucoup vous risquez d’avoir très faim, ne l’oubliez pas. Votre objectif principal sera d’avoir de l’eau si vous en manquez ou allez bientôt en manquer.
Ne fumez pas et ne buvez pas d’alcool : la cigarette assèche la bouche, l’alcool a besoin de beaucoup d’eau pour être évacué par le corps et si vous mangez trop la digestion va pas mal consommer d’eau aussi… Ne mangez pas trop gras ou trop sucré, ça donne soif ça aussi !
Ne parlez que le nécessaire : dans les films et émissions on peut les voir parler longtemps, ce n’est pas une bonne idée, de même que vous devriez respirer par le nez pour ne pas assécher votre bouche.
Ne tombez pas malade : facile à dire, mais une diarrhée ou des vomissements vous coûteront chers en eau. Ne mangez et ne buvez donc pas n’importe quoi.

DANS TOUS LES CAS : Ne buvez pas l’eau directement !!! il faut soit la faire bouillir soit la purifier avec des pastilles de purification d’eau soit utiliser une gourde filtrante ou quelque chose du genre.

Comment trouver de l’eau dans la nature

Comme nous le disions plus haut : si vous êtes dans une situation où vous savez que vous en aurez au moins pour 2-3 jours il va falloir commencer à regarder où vous pouvez trouver de l’eau. Pour rappel on ne peut survivre que 3 jours sans boire, et le troisième jour va être trop compliqué pour que vous puissiez en chercher.
Ne perdez pas de temps, réfléchissez et assurez vous d’avoir de l’eau en stock ou à portée.

  1. Avec un peu de chance il y a un village pas trop loin (imaginons inhabité ou déserté) vous aurez de grandes chances de trouver de l’eau dans des récupérateurs d’eau, dans des chauffe-eau ou encore des bouteilles avec un peu de chance… Pensez aussi aux cimetières.
  2. l’eau s’écoule naturellement vers le bas, le fond des vallées est donc votre plus grande chance. Attention aux points d’eau stagnante… à éviter sauf si vous avez vraiment de quoi BIEN la purifier.
  3. la mer à proximité, mais attention : boire de l’eau de mer va vous déshydrater et vous rendre malade très vite. On va préférer la couper à au moins 75% sinon c’est vraiment pas bon, voire dangereux.

Attention : si vous trouvez un point d’eau et qu’il n’y a aucune végétation ou vie animale ce n’est pas bon signe et il ne faut pas la boire.

Récupérer de l’eau par vos propres moyens

Alors là on rentre dans la fabrication de systèmes de récupération… :

  1. Le plus facile sera d’utiliser une bâche et de la tendre de façon à avoir un rebord qui permette de récupérer l’eau.
  2. s’il y a une habitation pas trop loin vous pouvez utiliser le système de gouttières pour récupérer de l’eau lors de la prochaine pluie, encore faut il qu’il pleuve mais si c’est le cas vous aurez beaucoup d’eau d’un seul coup.
  3. vous pouvez récupérer l’eau de la rosée en utilisant un tissus assez absorbant et en l’enroulant autour de vos jambes, il suffit donc de vous déplacer dans la végétation pour récolter l’eau et enfin de l’essorer pour récupérer l’eau.
  4. une technique assez connue par les survivalistes consiste à créer un puit solaire en tendant une bâche transparent au dessus d’un trou, des branches fraîchement coupées exposées au soleil sous la bâche et une pierre placée au milieu de la bâche pour faire couler l’eau qui se condense dans un récipient. Les mieux équipés auront un tuyau qui remonte du récipient jusqu’à la surface pour boire l’eau sans tout démonter. Nous avons un schéma pour bien illustrer le montage. Vous l’aurez compris : la chaleur des rayons du soleil va faire évaporer l’eau des feuillages et la bâche empêche l’eau de s’en aller, la fait condenser et retomber dans le récipient sous forme liquide. 

    Puit solaire

Vous avez peut être déjà vu (souvent dans certaines émissions) des personnes qui buvaient leur urine pour économiser leur eau… Ce n’est pas une bonne idée… déjà parce que l’urine contient de nombreux déchets du corps mais aussi parce que ce n’est ni bon au goût ni pour la santé. Ne le faîtes qu’en dernier recours, évitez la première miction de la journée (plus chargée que les autres) et essayez au moins de la couper avec de l’eau.
Ne mangez pas trop salé, et récupérez le bouillon de vos repas qui sera un bon complément de repas même si vous n’avez fait cuire que des pommes de terre.

Nous espérons que ces conseils vous seront utiles bien que notre meilleur espoir est que vous n’en ayez jamais besoin !
N’hésitez pas à commenter cet article pour parler de vos techniques ou d’autres techniques approuvées que vous avez découvert.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *